Hommage aux victimes de l'esclavage

 
 
Hommage aux victimes de l'esclavage

Le 23 mai 2019, une cérémonie a été organisée dans les jardins de la préfecture lors de la journée d’hommage aux victimes de l’esclavage, au cours de laquelle le préfet de la Charente-Maritime, Fabrice RIGOULET-ROZE, a planté un arbre de la Liberté, avec des élèves des écoles Réaumur et Bernard Palissy de La Rochelle.
A travers cette cérémonie, en préfecture, le préfet a voulu rendre hommage aux victimes de l’esclavage et faire écho à cette période de l’histoire de la ville de La Rochelle.

Comme l’a rappelé le président de la République le 10 mai dernier à l’occasion de la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, la transmission de l’histoire est un enjeu de cohésion nationale. Cette transmission a été incarnée jeudi dernier à la préfecture par des lectures d’élèves (textes de Victor Schoelcher, Aimé Césaire, Victor Hugo et Denis Diderot) ainsi que par la lecture d’un texte rare, témoignage d’une esclave, par le directeur des archives départementales accompagné d’une agente du Conseil départemental.

Avant de clôturer la cérémonie sur la musique Toussaint LOUVERTURE, du groupe Les Goels, les élèves ont noué des rubans aux couleurs de la République sur le tronc du chêne planté, arbre de la Liberté, qui prend maintenant place au cœur du jardin de la préfecture.

Cette cérémonie s’est tenue en présence de nombreuses personnalités et notamment, Jean-François FOUNTAINE, maire de La Rochelle, de Patricia FRIOU, représentante du député de la première circonscription, de Louis-Gilles PAIRAULT, directeur des archives départementales, de Josy ROTEN, présidente de l’association Memoria et membre du comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, de Pierre-Emmanuel PORTHERET, secrétaire général de la préfecture, et de plusieurs directeurs des services de l’État en Charente-Maritime.