France Relance I Zoom sur numérique

 
 
France Relance I Zoom sur numérique

En Charente-Maritime 40 398 TPE et PMEPetites et moyennes entreprises peuvent bénéficier du plan France Relance pour le numérique.

LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE AU COEUR DU PLAN FRANCE RELANCE

La crise de la Covid-19 est un accélérateur de transformations. Le numérique en est un exemple majeur. Il est souvent perçu comme une source d’inégalités. L’enjeu face à cela est donc de faciliter son accès afin d’en faire une opportunité pour tous. L’objectif du Gouvernement est de réussir la diffusion et l’adoption du numérique aussi bien par l’ensemble des acteurs économiques que par les citoyens de tous les territoires.

Dès le premier confinement, le Gouvernement a déployé un effort sans précédent pour soutenir l’économie nationale et préparer la reprise. Outre les fonds de soutien mis en place, le Premier ministre a annoncé un plan de relance inédit de 100 Mds€ pour l’ensemble de l’économie française, avec une mobilisation exceptionnelle destinée à accompagner la transformation numérique de l’ensemble des organisations (entreprises, associations, administrations, etc.) et à faciliter l’accès du numérique pour tous.

L'objectif du Gouvernement est d'accompagner tous ceux qui souhaitent engager une transformation numérique.

C’est autour de quatre grands enjeux que France Relance vient donner un appui financier et humain pour faciliter la transformation du numérique, à travers de nombreux dispositifs :

  • la transformation numérique des TPE et PMEPetites et moyennes entreprises (près de 100M € au niveau national).
  • la numérisation de l’État et des territoires (908M€ au niveau national)
  • le soutien aux associations de lutte contre la pauvreté pour améliorer l’inclusion numérique (1,2M € au niveau régional)
  • la transformation numérique de l’enseignement (160M € au niveau national)

L'ACCOMPAGNEMENT À LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES

La numérisation des entreprises est un enjeu de compétitivité et de productivité de l’économie française : la digitalisation des processus internes, de la communication ou encore des modes de distribution des entreprises constituent un potentiel de croissance.

Les indicateurs du numérique affichent encore des résultats trop peu satisfaisants. 

En Nouvelle-Aquitaine, le baromètre des TPE du premier trimestre 2021 illustre que la numérisation n’est pas une priorité naturelle des TPE et qu’ils sont peu sensibles à ces enjeux : 75 % estiment que la crise sanitaire ne les a pas incités à accélérer leur transformation numérique.

Pour autant, la crise sanitaire a eu un effet accélérateur sur la prise de conscience de nombreux dirigeants d’entreprises, sur la nécessité de disposer d’outils numériques pour rester en contact avec leurs clients et maintenir un niveau d’activité par la mise en place d’un site e-commerce, d’un plan de communication via les réseaux sociaux, ou de l’optimisation de leur référencement en ligne.

Le numérique est un facteur de croissance et de compétitivité pour les entreprises et apporte plusieurs avantages :

  • des gains de productivité liés à la baisse des répétitions de tâches ou à l'automatisation des procédés de production ;
  • des avantages concurrentiels par la mise en place d'outils de fidélisation et de ventes en ligne ;
  • des facilités pour le recrutement des jeunes qui souhaitent travailler au sein d'entreprises utilisatrices d'outils digitaux.

Le plan France Relance consacre près de 100M€ au soutien à la transformation numérique des TPE et PMEPetites et moyennes entreprises au niveau national. Ce soutien se décline en trois dispositifs :

  • des diagnostics numériques gratuits pour les TPE et PMEPetites et moyennes entreprises opérés par les chambres de commerce et d'industrie (CCIChambres de commerce et d'industrie) et les chambres de métiers et de l'artisanat (CMA) ;
  • une aide sous forme de subvention de 500€, le chèque France Num, à destination des TPE (entreprises de moins de 11 salariés) pour l'achat de solutions numériques ;
  • un accompagnement gratuit pour les TPE et PMEPetites et moyennes entreprises qui souhaitent bénéficier d'un programme de sensibilisation ou la mise en oeuvre d'un plan d'action de numérisation.

LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES TERRITOIRES

La crise sanitaire a plus que jamais rendu le numérique indispensable au quotidien et a exacerbé la nécessité de l’accès au numérique pour tous. Le Gouvernement se mobilise pour faire de l’accès aux infrastructures et aux usages du numérique une véritable politique publique déployée sur l’ensemble du territoire.

Le plan France Relance vient renforcer cette dynamique et permet au total la mobilisation de 908M€.

1 - Le déploiement de la fibre optique partout en France prévu d'ici 2025 (Plan France Très Haut Débit) :

570M€ sont investis à travers le plan de relance pour l’accélération de la généralisation de la fibre optique sur le territoire national. Pour la Nouvelle-Aquitaine, le réseau d’initiative public (RIP) de la Dordogne est concerné avec 45 M€ attribués.

Le plan France Très Haut Débit (PFTHD) a pour objectif d'améliorer la couverture numérique des territoires en plusieurs étapes :

  • D’ici fin 2022, doter tous les territoires d'infrastructures numériques de pointe en donnant accès à tous au très haut débit (>30 Mbit/s).
  • D'ici fin 2025, généraliser la fibre optique sur l'ensemble du territoire.

Avec France Relance, le PFTHD est amplifié pour accélérer le déploiement de la fibre optique sur tous les territoires et parvenir à sa généralisation au plus tard fin 2025. Cette mesure s’adresse aux porteurs de projets départementaux ou pluri-départementaux de réseaux d’initiative publique (RIP).

2 - Le développement de l'inclusion numérique :

Dans le cadre du plan France Relance, 250 millions d’euros sont mobilisés en faveur de l’inclusion numérique au niveau national afin de proposer une solution d’accompagnement au numérique à tous les Français, déclinée en trois axes :

  • Le recrutement de 4 000 conseillers numériques France Services formés et entièrement financés par l'État proposant des ateliers d'initiation au numérique au plus proche des Français ;
  • le soutien aux réseaux de proximité qui proposent des activités numériques ;
  • la généralisation d’outils simples et sécurisés pour permettre aux aidants de mieux accompagner les Français pour leurs démarches administratives (dispositif Aidants Connect).

Pour la région Nouvelle-Aquitaine, 279 postes de conseillers numériques ont été validés lors de la première vague du dispositif. Les premiers recrutements ont été réalisés ou sont en cours. La deuxième vague du dispositif se clôturera entre le 30 juin et le 15 juillet selon les départements.

Concernant le dispositif Aidants Connect, la Nouvelle-Aquitaine fait partie de la 2ème vague du dispositif lancée début mai et les premières formations sont en cours.

Capture d’écran 2021-07-01 à 11.29.08
Capture d’écran 2021-07-01 à 11.29.13
Capture d’écran 2021-07-01 à 11.29.18

3 - La transformation numérique des collectivités territoriales :

Le budget alloué par le plan France Relance à la transformation et l’outillage numérique des collectivités territoriales (hors Etat) est de 88M€.

Le fonds "transformation numérique des collectivités territoriales" a pour objectif de soutenir l’ingénierie, le déploiement, l’accompagnement ou la formation au numérique des collectivités en finançant des projets numériques qui auront un effet concret sous 2 ans. Le fond déconcentré s’adresse aux collectivités de petite ou moyenne taille avec une priorité accordée aux projets qui ont un effet sur la vie quotidienne des citoyens et sur leurs relations avec l'administration locale. Le financement accordé peut atteindre 100% du coût du projet.

En Nouvelle-Aquitaine, l’enveloppe s’élève à 3,564M€ et les premiers dossiers sont en phase d’instruction et de sélection par les préfectures de département. Les collectivités peuvent encore déposer leurs dossiers sur demarches-simplifiees.

LE SOUTIEN AUX ASSOCIATIONS QUI ACCÉLÈRENT L'INCLUSION NUMÉRIQUE

À travers le plan France Relance, 100 M€ ont été attribués au niveau national pour mettre en place des réponses rapides aux besoins des personnes en situation de pauvreté ou de précarité, premières victimes de la crise sanitaire et de la crise économique.

Dans le cadre de l’appel à projets « plan de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté », 43 projets ont été retenus en Nouvelle-Aquitaine (pour un montant de 4 915 455 euros). 10 d’entre eux concernent l’accès aux droits et l’inclusion numérique. Ils représentent un montant d’aide total de 1,2M€.

LE DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE DANS L'ENSEIGNEMENT

Le plan France Relance comporte un important volet dédié à la transformation numérique de l’enseignement. Au-delà d’assurer la continuité pédagogique lors de la crise sanitaire, ces nouveaux équipements et projets visent à améliorer la progression et les modalités de travail des élèves et des étudiants à long terme, grâce à la mise en place de pratiques innovantes. À l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, la région académique mène cette transformation en lien étroit avec les écoles et les établissements scolaires.

1 - Assurer un socle numérique dans chaque école :

Afin de réduire les inégalités scolaires et de lutter contre la fracture numérique, l’État investit 105M€ au niveau national dans l’équipement des écoles qui n’ont pas atteint le socle numérique de base. Un appel à projets, divisé en deux vagues, est mené actuellement. Il financera : 

  • des équipements (tableaux numériques, ordinateurs, tablettes, outils de visio...) ; 
  • des ressources et des services numériques (applications pour les enseignants, environnement numérique de travail...).

1ère vague de l’appel à projets « socle numérique » sur la région académique Nouvelle-Aquitaine 437 dossiers financés pour 6,5 M€ :

  • 3,4 M€ sur l’académie de Bordeaux,
  • 557 000 € sur l’académie de Limoges,
  • 2,6 M€ sur l’académie de Poitiers.

2ème vague prévue d’ici la fin de l’année.

2 - Équiper les lycées pour développer l'enseignement hybride :

Depuis le début de la crise sanitaire, le numérique est essentiel à l’enseignement hybride (mêlant présentiel et distanciel pour une partie de la classe ou la totalité). Il apporte également une réponse innovante et personnalisée aux différents contextes d’apprentissage : enseignement des élèves gravement malades ou empêchés, échanges internationaux ou utilisation pour des enseignements de spécialité rares.

Porté par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et la région académique, l’appel à projets France Relance consacre 1,5 M€ à l’équipement des lycées en matériel d’hybridation (barres de son et outils de visio directionnels). Ce déploiement sera accompagné par la mise en place d’une formation sur l’hybridation des enseignements.

1ère vague de l’appel à projets « hybridation des lycées » sur la région académique Nouvelle-Aquitaine

  • 88 % des lycées publics ont répondu.
  • 810 équipements financés, soit en moyenne 2 à 3 équipements par lycée pour un montant de 654 000 €.
  • Livraison pour la rentrée 2021/2022.

2ème vague prévue en octobre 2021.

3 - Repenser les modalités d'enseignement dans les universités :

Avec l’appel à projets « Hybridation des formations de l’enseignement supérieur », l’État entend aider les établissements à développer une offre de formations hybrides afin de permettre à chacun de poursuivre ses études, indépendamment de l’évolution de la situation sanitaire. 

Lauréat Charente-Maritime : 

OCAM : Open Campus des Mineures du Littoral

La Rochelle Université se focalise, quant à elle, sur les « mineures » de ces formations. 861 000 € sont consacrés à la création de 5 « mineures » en ligne, qui seront accessibles, par brique ou en intégralité, aux publics d’autres universités ou à des élèves de BTS.

4 - Former les enseignants chercheurs :

En parallèle, le plan France Relance comprend également un appel à projets qui vise à la formation au numérique des enseignants chercheurs. Cinq universités de la région académique Nouvelle-Aquitaine sont lauréates pour un montant avoisinant chacune les 100 000 € :

  • Université de Bordeaux Montaigne,
  • Université de Bordeaux,
  • Université de Poitiers,
  • La Rochelle Université,
  • Université de Pau et des Pays de l'Adour.
  • > Dossierpresse-Numérique - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,17 Mb

Prefecture_numerique_FB_Post_1200X630_02