France Relance I Internat partagé au centre hospitalier de Saint-Jean d'Angély

 
 
France Relance I Internat partagé au centre hospitalier de Saint-Jean d'Angély

La dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) exceptionnelle mobilisée pour les projets d'aménagement du territoire.

Le Préfet de la Charente-Maritime, Nicolas Basselier, s’est rendu ce 18 décembre au Centre Hospitalier de Saint-Jean d'Angély en présence de Fabrice Leburgue, directeur du Centre Hospitalier de Saintonge et de Saint-Jean-d'Angély, et accompagné de Laure Trotin, sous-préfète de l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély, de Madame Catherine Vaure, adjointe au Directeur départemental de l’Agence Régionale de Santé et de Françoise Mesnard, Maire de Saint-Jean d'Angély et Présidente du Conseil de Surveillance.

Alors que les Vals de Saintonge connaissent un problème d’installation des médecins, le projet d’internat rural partagé, porté par le Centre Hospitalier, a vocation à réunir dans une maison commune les internes en stage à l'hôpital, les internes en stage chez un médecin généraliste et les professionnels paramédicaux, afin de créer un lieu de vie partagé.

Une salle sera dédiée à la formation médicale continue et à l’encadrement des maîtres de stage par l’université de Poitiers, qui est pleinement intégrée à ce projet. Des aménagements sont également prévus pour offrir des espaces extérieurs aux occupants de l’internat et ainsi renforcer leur qualité de vie. Cette opération, intégrée au contrat de ruralité, est estimée à 705 000 d’euros. Projet partenarial, elle est soutenue par l’État, l’Agence Régionale de Santé, le Conseil Régional, le Conseil Départemental et la ville de Saint-Jean-d'Angély.

L’État participera à hauteur de 290 000 euros de par sa dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) exceptionnelle. Dans le cadre du plan de relance annoncé au mois de septembre, le gouvernement a en effet décidé d’abonder d’un milliard d’euros supplémentaire la DSIL pour l’année 2020, afin d’engager un effort de relance rapide et massif en soutenant des projets renforçant la cohésion territoriale.

L’internat s’inscrit pleinement dans la volonté de lutter contre la désertification médicale.

Cette occasion une visite a été faite du chantier du futur pôle de soins de suite et réadaptation de l'hôpital pour lequel la contribution de l’État a également été significative.

131920381_2734016266818369_14484249203463665_o
131924656_2734017106818285_7132512527452471469_o
131943618_2734016696818326_842170961641279865_o
131894811_2734016896818306_3295765461306047545_o