La relance est une relance sociale et territoriale.

 
 

Grâce notamment au dispositif de l’activité partielle, les revenus des ménages français ont été largement protégés pendant la crise. Mais nous faisons face dans les prochains mois à un vrai défi : éviter à tout prix une hausse des inégalités en France.

La relance sera donc une relance solidaire, qui permettra de mieux soutenir et accompagner vers l’emploi les jeunes et les plus vulnérables, dont les personnes en situation de handicap.

Le plan permet la sauvegarde de l’emploi par le déploiement de l’activité partielle de longue durée assorti d’un plan de formation.

Il comporte par ailleurs un renforcement des moyens consacrés à la formation afin de permettre à chaque jeune
de trouver une solution. Il renforce massivement la formation professionnelle.

Le plan de relance concerne tous les territoires à toutes les échelles : les Outre-mer, les territoires ruraux, les quartiers prioritaires de la politique de la ville, les petites, moyennes et grandes villes, les métropoles, les territoires insulaires comme la Corse, les départements, les régions… Les quartiers de la politique de la ville pourront par exemple bénéficier des moyens consacrés à la rénovation des écoles et des équipements publics, à la réhabilitation du parc social et aux projets de mobilité du quotidien.

Nous parlons d’une solidarité au sens large : solidarité entre les générations, entre les territoires, entre les entreprises de toutes tailles et entre les Français. Le plan de relance porte un élan collectif, notamment à travers le Ségur de la santé, la cohésion territoriale et le soutien aux personnes les plus précaires.