Les zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique ZNIEFF

 
 

Echasse blanche © Arnaud Bouissou - Terra

Inventaire cartographié des richesses écologiques, faunistiques et floristiques du territoire national, les ZNIEFF constituent l'une des bases scientifiques majeures de la politique nationale de protection de la nature.

23% du territoire de la Charente-Maritime font partie d'un zonage ZNIEFF.


L'inventaire ZNIEFF, inventaire national du patrimoine naturel national


Lancé en 1982 par  le ministère chargé de l'environnement en partenariat avec le Muséum d'histoire naturel, l'inventaire ZNIEFF (art. L. 310-1  et L. 411-5 du code de l'environnement ) identifie et décrit des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.

On distingue 2 types de ZNIEFF :

  •  Les ZNIEFF de type 1 sont des sites, de superficie en général limitée, identifiés et délimités parce qu'ils contiennent des espèces ou au moins un type d'habitat de grande valeur écologique, locale, régionale, nationale ou européenne.
  • Les ZNIEFF de type 2, concernent les grands ensembles naturels, riches et peu modifiés avec des potentialités biologiques importantes qui peuvent inclure plusieurs zones de type 1 ponctuelles et des milieux intermédiaires de valeur moindre mais possédant un rôle fonctionnel et une cohérence écologique et paysagère.
 

> Le territoire d'application : l'inventaire ZNIEFF concerne l'ensemble des secteurs du territoire national terrestre, fluvial et marin particulièrement intéressant sur le plan écologique notamment en raison de l'équilibre ou de la richesse des écosystèmes qu'il constituent, de la présence d'espèces végétales ou animales rares ou menacées.

> Les objectifs : inventaire cartographié des richesses écologiques, faunistiques et floristiques du territoire national, les ZNIEFF constituent l'une des bases scientifiques majeures de la politique nationale de protection de la nature. Elles améliorent la prise en compte des espaces naturels dans les projets d'aménagement et permettent une meilleure détermination de leur incidence et des nécessités de protection.

> La procédure :  il n'y a pas à proprement parler d'acte juridique d'institution des ZNIEFF. L'inventaire des ZNIEFF constitue le point fort de l'inventaire national du patrimoine naturel (art. L. 411-5 du code de l'environnement ).

> La gestion : le ministère chargé de l'environnement coordonne la mise en œuvre et l'actualisation de l'inventaire auquel les collectivités peuvent s'associer. L'inventaire est mené dans chaque région par des spécialistes et chaque ZNIEFF fait l'objet d'une fiche descriptive détaillée informatisée avec sa cartographie. Les données scientifiques recueillies et validées par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN), sont centralisées dans une base de données régionale. Les informations recueillies sont transmises par le Préfet de région au Service du patrimoine naturel du Muséum national d'histoire naturelle qui les centralise, les évalue, les confirme et les intègre au fichier national. Un fichier régional est à disposition auprès de chaque Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREALDirection régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement).

 

En savoir plus :

Le site de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Nouvelle Aquitaine

Le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)