Déconfinement - plages, plans d'eau, activités nautiques, musées

 
 
Déconfinement - plages, plans d'eau, activités nautiques, musées

Tout savoir sur les conditions d'accès dans le cadre du déconfinement et de la lutte contre la circulation du COVID-19

Mis à jour le 26/05/2020

Le préfet de la Charente-Maritime autorise la réouverture de plages, plans d'eau et de musées ainsi que les activités nautiques et de plaisance dans le cadre du déconfinement.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de covid-19, l’accès aux plages, plans d’eau et lacs demeure interdit sur l’ensemble du territoire, en application du décret n°2020-548 du 11 mai 2020.

Toutefois, selon les dispositions du même décret, le préfet de département peut, sur proposition du maire, autoriser leur accès ainsi que les activités nautiques et de plaisance à la condition que soient mises en place les modalités d’organisation et les contrôles garantissant le respect des consignes sanitaires applicables en tout lieu et en toute circonstance.

Activités nautiques et de plaisance

Le préfet de la Charente-Maritime a précisé les conditions dans lesquelles les activités nautiques et de plaisance sont autorisées dans le département, ce qui emporte la réouverture de l’ensemble des ports de plaisance et des cales de mise à l’eau qui s’y trouvent :

L'arrêté du 26 mai 2020 :

> P017-20200526-dérogation activités nautiques et de plaisance-CharenteMaritime3 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb

L’arrêté s’applique aux eaux maritimes (intérieures et territoriales) et aux eaux intérieures fluviales du département de la Charente-Maritime.

La navigation des navires à usage personnel c’est-à-dire des navires de plaisance utilisés à titre privé, est autorisée sans que le nombre de personnes à bord ne soit limité à un.

Lorsqu’elles sont encadrées, les activités nautiques et de plaisance doivent respecter les protocoles et préconisations spécifiques émis par les fédérations de tutelle des disciplines sportives.

Les établissements d’initiation et de randonnée encadrée en véhicule nautique à moteur peuvent reprendre leur activité sous réserve de déposer un dossier de demande de reprise d’activité auprès de la Direction départementale des territoires et de la Mer de la Charente-Maritime. Ce dossier doit préciser les modalités d’organisation de nature à garantir le respect des mesures d’hygiène dites « barrières », des mesures de distanciation ainsi que du protocole et des préconisations spécifiques émis par la Fédération Française Motonautique.

Le préfet de la Charente-Maritime a pris un arrêté ce mardi 26 mai 2020 dans lequel il autorise les activités touristiques de promenade sous réserve que les professionnels du secteur mettent en oeuvre les modalités d’organisation garantissant le respect des prescriptions sanitaires, dites « mesures barrières », actuellement en vigueur.

Les activités touristiques de promenade en mer opérées depuis des navires à utilisation commerciale et des navires à passagers sont donc désormais autorisées.

Il en est de même des activités touristiques de promenade et des activités de batellerie sur les eaux intérieures fluviales.

Les manifestations nautiques demeurent interdites.

La pratique dérogatoire des activités nautiques et de plaisance pourra être remise en cause à tout moment en
fonction de l’évolution de la situation sanitaire et/ou du manque de respect par la population des mesures
sanitaires et des règles de distanciation physique.

Plages et plans d'eau intérieurs

S’agissant des demandes de réouverture des plages et des plans d’eau, qui ont donné lieu à des échanges approfondis entre les élus et les services de l’État dans le cadre d’un groupe de travail dont il avait confié l’animation au sous-préfet de Rochefort, le préfet de la Charente-Maritime a été particulièrement attentif aux dispositions que les maires prendront pour veiller au strict respect des mesures de distanciation physique et des autres consignes sanitaires : diffusion et affichage des consignes de sécurité à l’entrée et à la sortie des lieux autorisés, contrôle des mesures d’hygiène et de distanciations physiques, autorisation des seules activités dynamiques (promenade, baignade, pratique sportive individuelle ou encore pêche à pied) sur des plages horaires précisément définies. Les aspects touchant à la protection de la biodiversité ont également été pris en compte.

Cette procédure d’autorisation, sur demande des maires, s’applique également aux musées et aux monuments.

Après instruction des demandes qui lui ont été transmises, le préfet a autorisé la réouverture (mis à jour le 19 mai 2020) :

  • de plages dans les communes d’Angoulins, Ars-en-Ré, Aytré, Bourcefranc-Le Chapus, Chatelaillon-Plage, Dolus d’Oléron, Fouras, Ile d’Aix, La Brée-les-Bains, La Couarde-sur-Mer, La Flotte, La Tremblade, La Rochelle, Le Bois-Plage-en-Ré, Le Château-d’Oléron, Le Grand-Village-Plage, Les Mathes-La Palmyre, Les Portes-en-Ré, L’Houmeau, Loix, Marennes-Hiers-Brouage, Meschers, Port des Barques-Île Madame, Rivedoux-Plage, Royan, Saint-Denis d’Oléron, Saint-Georges-de-Didonne, Saint-Georges d’Oléron, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains, Sainte-Marie-de-Ré, Vaux-sur-Mer ;

Toutes les plages pour lesquelles les maires ont fait une demande sont maintenant rouvertes en Charente-Maritime. 34 communes ont ainsi obtenu une dérogation d’ouverture de plages.

  • de plans d’eau dans les communes de La Couarde, Rochefort, Saujon, Trizay, Vaux-sur-Mer.

Musées

Après instruction des demandes qui lui ont été transmises, le préfet a autorisé la réouverture (mis à jour le 19 mai 2020) :

  • de 12 musées à Grand-Village-Plage, Jonzac, La Rochelle, Saintes, Saint-Martin de Ré, Saint-Pierre d’Oléron et Trizay.

D’autres dossiers sont en cours d’examen et feront l’objet de décisions dans les prochains jours.

Les dérogations accordées aux maires pourront être retirées à tout moment en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et/ou du manque de respect par la population des mesures sanitaires et des règles de distanciation physique.

_P170018-16

   

   

Autorisation d'accès aux chemins et sentiers côtiers, aux espaces dunaires, aux canaux, aux forêts et cales de mise à l’eau des bateaux situés sur le littoral

Suite à la publication du décret n° 2020-545 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, abrogeant ainsi le décret du 23 mars 2020, le préfet de la Charente-Maritime a également abrogé ce lundi 11 mai 2020 l'arrêté préfectoral pris dans le cadre du confinement relatifs à :

l’interdiction d’accès aux chemins et sentiers côtiers, aux espaces dunaires, aux canaux, aux forêts et cales de mise à l’eau des bateaux situés sur le littoral sur l’ensemble du territoire de la Charente-Maritime et interdisant la fréquentation piétonne, cycliste et à tous véhicules non autorisés de l’ensemble des espaces publics artificialisés du littoral : les ports, les quais, les jetées, les esplanades, les remblais et les fronts de mer.

> Abrogation chemins cotiers - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,62 Mb

Deconfinement17 -2

Mise à jour 15/04/2020

Afin de prévenir la propagation du virus covid-19, est interdit le déplacement de toute personne hors de son domicile à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et en évitant tout regroupement de personnes :

Tout déplacement de personne hors de son domicile est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes:

  • Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés;
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par l’article 8 du décret 2020-293;
  • Déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants;
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie;
  • Déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire;
  • Déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire;
  • Déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent se munir, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d’un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions.

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE

> 2020-03-24 attestation-deplacement-fr - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb

> 2020-03-24 attestation-deplacement-fr - format : DOCX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

> 2020-03-24 attestation-deplacement-en - format : DOCX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

Les anciennes attestations déjà imprimées sont toujours valables. Attention, toutefois, à ajouter, de façon manuscrite, l'heure de sortie et, si nécessaire, un des nouveaux motifs. Munissez-vous d'une pièce d'identité et pensez à signer le formulaire.

JUSTIFICATIF DE DÉPLACEMENT PROFESSIONNEL (inchangé)

> Justificatif_de_deplacement_professionnel - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> justificatif-deplacement-professionnel-fr - format : DOCX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

> justificatif-deplacement-professionnel-en - format : DOCX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

Des supports Covid-19 "facile à lire et à comprendre" pour les personnes ayant des difficultés de communication ou de compréhension ont été conçus par SantéBD sur : https://santebd.org/coronavirus

Les associations peuvent utilement les transmettre aux personnes qu'elles suivent.

Il est impératif de respecter les mesures barrières lors de ces déplacements (se laver les mains avant et après ses courses, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, saluer sans se serrer la main, refuser les embrassades) ainsi que la distance d’un mètre entre chaque personne.

Les forces de l’ordre sont pleinement mobilisées pour faire respecter ces dispositions, indispensables à l’endiguement de l’épidémie. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€ la première fois, 1500 € d'amende en cas de récidive, Jusqu'à 3750 € et jusqu'à 6 mois de prison en cas de multi-récidive (quatre fois).

Dans ce contexte, le préfet demande à la population de faire preuve de civisme et du sens des responsabilités à l’occasion des déplacements autorisés.

> Décret no 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

> joe_20200324_0072_0007 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,18 Mb

> LE DÉCRET D'APPLICATION DU 16 MARS PUBLIE AU JOURNAL OFFICIELLE LE 17 MARS RÉGLEMENTATION DES DÉPLACEMENTS

> 2020.03.17 jo_pdf_frame - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

> LE DÉCRET D’APPLICATION DU 17 MARS 2020 PUBLIE AU JOURNAL OFFICIEL LE 18 MARS PORTANT CRÉATION D'UNE CONTRAVENTION :

> joe_20200318_0067_0007 contravention - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb

   
   

Par ailleurs, le représentant de l’Etat dans le département est habilité à adopter des mesures plus restrictives en matière de trajets et déplacements des personnes lorsque les circonstances locales l’exigent. Ainsi, le préfet de la Charente-Maritime a pris plusieurs arrêtés pour le département :

Fermeture des plages et plans d’eau intérieurs du département de la Charente-Maritime et interdiction d’accès aux espaces côtiers du littoral, massifs forestiers et espaces publics artificialisés du littoral.

En application du décret du Premier ministre, le préfet de la Charente-Maritime a prorogé les deux arrêtés préfectoraux de restrictions des déplacements en Charente-Maritime durant la période d'urgence sanitaire.

Ainsi, les plages, plans d’eau intérieurs, ainsi que leurs parkings d’accès, les accès aux chemins et sentiers côtiers, espaces dunaires, canaux, forêts et cales de mise à l’eau des bateaux sont interdits sur le territoire de la Charente-Maritime durant la période d'urgence sanitaire, sauf motif professionnel justifié.
Pour rappel, est toujours interdite la fréquentation piétonne, cycliste et à tous véhicules non autorisés de l’ensemble des espaces publics artificialisés du littoral : les ports, quais, jetées, esplanades, remblais et fronts de mer, quelle que soit leur configuration.

Si vous ne respectez pas cette obligation, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 135 euros (qui peut être majorée à 375 euros). En cas de récidive de cette violation (pour 2 violations en 15 jours), l'amende est de 200 euros (qui peut être majorée à 450 euros) et devient un délit puni de 6 mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende en cas de récidive de plus de 3 fois dans un délai de 30 jours.

> P017-20200415-Restriction_de_circulation-plages-charente-maritime3 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,82 Mb

     

PlagesFermees

En complément de l’arrêté préfectoral d’interdiction d’accès aux plages et plans d’eau intérieurs (lacs, marais, etc) du département, le préfet de la Charente-Maritime a prorogé l'arrêté interdisant l’accès aux chemins et sentiers côtiers, aux espaces dunaires, aux canaux, aux forêts et cales de mise à l’eau des bateaux situés sur le littoral sur l’ensemble du territoire de la Charente-Maritime  durant la période d'urgence sanitaire, sauf motif professionnel justifié.

> P017-20200415-Restriction_de_circulation-charente-maritime2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,86 Mb

Par ailleurs, est interdite la fréquentation piétonne, cycliste et à tous véhicules non autorisés de l’ensemble des espaces publics artificialisés du littoral : les ports, les quais, les jetées, les esplanades, les remblais et les fronts de mer, sauf motif professionnel justifié.

Toute infraction à ces interdictions est passible d’une contravention de 4ème classe, soit 135€.
Durant cette période de confinement, nos comportements doivent impérativement changer pour notre propre sécurité et celle de nos proches.
Aussi, le préfet appelle la population à faire preuve de civisme, de sens des responsabilités et de solidarité.
Chacun doit se considérer comme un acteur de la lutte contre l’épidémie.

Balade Littoral

    

Activités de chasse dans le contexte du Coronavirus

Suite aux mesures de restriction des déplacements pour endiguer l’épidémie de coronavirus, l'ensemble des actions de chasse nécessitant plusieurs chasseurs est proscrite (battues aux grands gibiers pour les départements ayant prolongé la chasse au sanglier au mois de mars et chasse à courre).

La chasse individuelle aux nuisibles (sanglier, corvidés notamment) est en outre interdite, sauf en cas d'autorisation explicite du préfet de la Charente-Maritime en cas de risque sanitaire ou d'animaux causant des dégâts particuliers aux cultures. Dans ces cas particuliers, les chasseurs désignés se rendront seuls sur site.

Chasse coronavirus