Police de sécurité du quotidien

Les collectivités locales pleinement associées à la police de sécurité du quotidien

 
 
Les collectivités locales pleinement associées à la police de sécurité du quotidien

La Police de Sécurité du Quotidien poursuit son déploiement en Charente-Maritime. En juin dernier, trois actions emblématiques ont été portées avec les collectivités du département, acteur à part entière du continuum de sécurité. Trois nouveaux dispositifs, impulsés par le préfet de la Charente-Maritime, Fabrice RIGOULET-ROZE, et portés localement par la police nationale et la gendarmerie nationale de la Charente-Maritime pour incarner la PSQ : Innovation, modernisation des moyens, écoute, prévention, accompagnement, proximité.

      

L’antenne de police mobile en circulation dans l’agglomération rochelaise

La police nationale de la Charente-Maritime se voit dotée d’un nouvel outil d’information et de prévention au plus proche de la population, permettant de proposer des réponses adaptées aux interrogations de la population et en partenariat avec La communauté d’agglomération de La Rochelle.La nouvelle Antenne de police mobile a été inaugurée le 5 juin 2019 par le préfet, le président de la communauté d'agglomération de La Rochelle et par le directeur départemental de la sécurité publique de la Charente-Maritime, et en présence de la préfète déléguée pour la défense et la sécurité de la Zone Sud-Ouest, du procureur de la République et des élus de la ville.Qu’est-ce que l'antenne de police mobile ?
C'est un lieu de rencontre et d'échange entre la population et la police pour évoquer la sécurité routière, les addictions, la prévention des vols à l’encontre des personnes âgées, la protection face aux risques de cambriolages, le dispositif alerte commerçants, les risques d’internet…
Il s’agit d’un véhicule de transport public (mis à disposition par la CDA) aménagé pour recevoir du public, dans lequel une documentation est disponible et dont l’animation est réalisée par des fonctionnaires de police et des volontaires du service civique.
Équipée d'une TV, la vidéothèque est composée de 90 films de prévention.
Ou circule cette antenne de police mobile ?
Cette Antenne est itinérante. Elle sera présente sur des lieux de passage de l’agglomération de La Rochelle, tels que les marchés ou manifestations grand public, grands rassemblements, ainsi que dans les établissements scolaires.

     

Des drones mis à disposition par le Conseil départemental

Moment inédit lors de la session départementale de juin, le président du Conseil départemental de la Charente-Maritime, Dominique BUSSEREAU, a remis au préfet, Fabrice RIGOULET-ROZE, quatre drones pour les forces de secours et de sécurité du département (SDISService départemental d'incendie et de secours 17, Gendarmerie de la Charente-Maritime, Police nationale de la Charente-Maritime).Ce partenariat avec la collectivité traduit une volonté de co-production des réponses de sécurité adaptées à chaque territoire, volonté exprimée au travers du dispositif de la Police de Sécurité du Quotidien.
Une réponse sur mesure pour assurer des missions de reconnaissance notamment, pour la sécurisation des grands événements, pour des interventions en milieux périlleux, des départs de feux de forêt, ou sur des opérations de sécurité routière.
Autant d'applications permettant également aux militaires de la gendarmerie et aux fonctionnaires de la police d'optimiser leurs moyens et d'assurer ainsi leur mission de proximité avec la population, voulue par la PSQ.

IMG_1217-8

L’accompagnement des victimes en milieu rural et péri-urbain

L’un des axes prioritaires de la police de sécurité du quotidien en Charente-Maritime a été de programmer une hausse du nombre de postes d’intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie (ISCG), de 4 postes en 2018 à 6 postes en 2019.Les territoires ruraux et péri-urbains disposaient jusqu’à présent d’un maillage insuffisant. Deux nouveaux postes sont créés en 2019 au bénéfice des compagnies de gendarmerie de La Rochelle et de Saint-Jean d’Angély, grâce au soutien financier des collectivités et du fonds interministériel de prévention de la délinquance.Les postes d’intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie (ISCG) sont une véritable plus-value en faveur des usagers et des forces de l’ordre pour accompagner les victimes et prendre en compte des situations sociales inconnues des services sociaux de droit commun.
Les évaluations de ce dispositif montrent en effet que 50% des personnes reçues sont inconnues des services sociaux. Dans le cadre de la Police de sécurité du quotidien, la Charente-Maritime est passée en 2018 de 4 à 6 postes ISCG, avec 2 créations de poste, 1 sur la CDA de La Rochelle (financement 20% CDA), et 1 dans l’arrondissement de Saint Jean d’Angély (co-financement 50% CDCCommunauté de Commune Val de Saintonge).

    

IMG_1234-12