TVB : un outil d'aménagement du territoire

 
 
Bihoreaux gris, juvénile et adulte en plumage d’éclipse

Bihoreaux gris (NyctiBihoreaux gris juvénile (en bas) et adulte en plumage d’éclipse © Thierry Degen - Terra

La Trame verte et bleue (TVB) est un outil d’aménagement du territoire au service de la biodiversité.

Elle vise à (re)constituer un réseau national écologique cohérent pour permettre aux espèces animales et végétales de circuler, s’alimenter, se reproduire... et s’appuie sur la participation de tous.

La Trame verte et bleue contribue à l'amélioration de l'état de conservation des habitats naturels et des espèces et au bon état écologique des masses d'eau. Elle s'applique à l'ensemble du territoire national à l'exception du milieu marin.

 

La biodiversité désigne l’ensemble des milieux naturels (prairies, forêts…) et des formes de vie existantes sur terre (plantes, animaux, champignons, bactéries…). Mais aussi toutes les relations et interactions qui existent, d’une part entre ces organismes vivants, et d’autre part entre eux et leurs milieux de vie.

La biodiversité est essentielle à notre qualité de vie. On la trouve partout : dans les milieux naturels exceptionnels, mais aussi au quotidien, au fond du jardin, dans les champs, les parcs, au bord des routes. La Trame verte et bleue s’intéresse à TOUTE cette biodiversité.

La Trame verte et bleue est un outil d’aménagement du territoire. Elle vise à (re)constituer un réseau national écologique cohérent pour permettre aux espèces animales et végétales de circuler, s’alimenter, se reproduire... En d’autres termes, d’assurer leur survie et de permettre aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services.

 
Les sous-trames constitutives de la Trame Verte et bleue
Les corridors écologiques
 

Un projet fondé sur la dynamique collective


La Trame verte et bleue s’appuie sur la participation de tous, chacun à son niveau, en ville comme à la campagne. De nombreux acteurs font d’ores et déjà vivre la Trame verte et bleue :

  • l’État fixe le cadre de travail et veille à sa cohérence sur l’ensemble du territoire ;
  • l’État et les régions élaborent ensemble et en concertation avec les acteurs locaux des Schémas Régionaux de Cohérence Écologique qui identifient la Trame verte et bleue à l’échelle régionale ;
  • les départements pilotent la politique des espaces naturels sensibles qui contribue à la Trame verte et bleue ; ils peuvent mener des projets de restauration des continuités écologiques ;
  • les collectivités locales prennent en compte les continuités écologiques dans les documents d’urbanisme et leurs projets de territoire ;
  • les entreprises peuvent agir en aménageant leur site pour préserver des continuités écologiques et en veillant à réduire leur impact sur l’environnement ;
  • les professionnels de la mer et de la terre jouent un rôle positif dans le maintien des continuités écologiques ;
  • le citoyen a les moyens d’agir à son niveau, individuellement ou collectivement, dans le cadre d’une association par exemple.
En savoir plus :

> Brochure Trame verte et bleue 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 21,08 Mb

 

Ministère de la Transition écologique et solidaire

Centre de ressources Trame verte et bleue