Espèces protégées et espèces exotiques envahissantes

Espèces exotiques envahissantes

 
 
Solanum dulcamara ©Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (Frédéric Fy)
Lotus pedunculatus © Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (Frédéric Fy)
Vigne vierge Partenocissus sp ©Forum des Marais Atlantiques (Léna Rabin) & EPTB Vienne (Anne-Charlotte Jean)
 
Jeune plant de balsamine ©Forum des Marais Atlantiques (Léna Rabin) & EPTB Vienne (Anne-Charlotte Jean)
Myriophylle d Bresil ©Observatoire Régional de l’Environnement Poitou-Charentes
Jussie ©Observatoire Régional de l’Environnement Poitou-Charentes
 

Que sont les Espèces Exotiques envahissantes (EEE)


Une espèce exotique envahissante (EEE) est une espèce animale ou végétale exotique (allochtone, non indigène) dont l’introduction par l’homme (volontaire ou fortuite) sur un territoire menace les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques, économiques et sanitaires négatives.

Le danger de ce type d’espèces est qu’elles accaparent une part trop importante des ressources dont les espèces indigènes ont besoin pour survivre, ou qu’elle se nourrisse directement des espèces indigènes.

L’importance des enjeux — Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui considérées comme l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité — a conduit la Convention sur la diversité biologique à inscrire ce sujet parmi ses grands thèmes de travail et à y consacrer l’un de ses vingt objectifs stratégiques à atteindre d’ici 2020 (objectifs d’Aichi).

Depuis janvier 2015, l’Union européenne s’est par ailleurs dotée d’un  règlement relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes, applicable dans tous ses États membres.

 

Les EEE en Charente-Maritime


En Poitou-Charentes, les phénomènes d’envahissement et de proliférations d’espèces végétales exotiques dans les cours d’eau et les zones humides connaissent un essor important.

Cette prolifération cause notamment des nuisances sur le fonctionnement des hydrosystèmes tant pour la biodiversité (altération des peuplements aquatiques, modification morpho dynamique des cours d’eau…) que pour les usages (entrave hydraulique à la libre circulation de l’eau, gêne pour le loisir pêche, entrave à la baignade, entrave à la navigation…).

Pour faire face à cette situation, différents plans d'action sont mis en œuvre dans le département de la Charente-Maritime :

En savoir plus :

Le site de l'Observatoire régional des plantes exotiques envahissantes des écosystèmes aquatiques de Poitou-Charentes ORENVA

Le guide de terrain "Les principales espèces exotiques envahissantes du Marais Poitevin" de l'Observatoire du patrimoine naturel du Marais Poitevin

L'ouvrage "Les espèces exotiques envahissantes dans les milieux aquatiques" (2 vol.) de l'ONEMA