Les sites Ramsar

 
 
logo RAMSAR

Signataire de la Convention de Ramsar en 1971, la France a ratifié ce traité en 1986 s'engageant à l'échelle internationale à préserver les zones humides de son territoire.

En 2008, la France avait désigné 36 sites d’importance internationale ; 6 nouveaux sites sont venus compléter ce réseau en 2011, rejoints en 2014 par un 43ème site.

Aujourd’hui, quelques 3 554 000 hectares sont ainsi classés en métropole et en outre-mer.

A ce jour, le Fiers d'Ars est l'un des trois sites Ramsar de Nouvelle Aquitaine.

 

La convention Ramsar


La convention mondiale pour les zones humides, dite convention Ramsar, ratifiée par la France en 1986 vise à "favoriser la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des mesures prises au plan national et par la coopération internationale comme moyen de parvenir au développement durable dans le monde entier".

→ En ratifiant cette convention, la France s’est engagée à :

  •  désigner des zones humides d’importance internationale et maintenir leur caractéristique écologique,
  •  prendre en compte la conservation des zones humides notamment dans les documents de planification et d’aménagement,
  •  favoriser la recherche, la formation, l’échange de données et de publications sur les zones humides,
  •  promouvoir la gestion et l’utilisation rationnelle des zones humides.

→ La très grande majorité des sites Ramsar français ont été créés sur des aires déjà protégées en totalité ou en partie par d’autres statuts (Parc naturel régional, réserve de chasse, sites du Conservatoire du littoral, sites Natura 2000, etc.) ou disposant d’une gestion intégrée.

Les actions de conservation et de gestion développées sur ces aires servent à maintenir les caractéristiques écologiques des sites Ramsar.

 

Le site Ramsar du fier d'Ars


 A ce jour, un seul site de Charente-Maritime a été désigné par la France : le Fier d’Ars (île de Ré), inscrit sur la liste le 2 février 2003. Les contours de ce site Ramsar sont identiques à ceux de la Zone de Protection Spéciale Natura 2000 (4 452 hectares).

Le "label" Ramsar doit permettre de reconnaître non seulement les caractéristiques écologiques d’un site, mais surtout sa gestion exemplaire. En outre, un forte cohérence avec les obligations internationales ou communautaires, en particulier les directives européennes Oiseaux et Habitats, est recherchée.

 Dans cette logique c’est le DOCOB du site Natura 2000, en cours d’élaboration, définira les conditions de gestion de ce site.

 
En savoir plus :

La présentation du site Ramsar Fier d'Ars sur le site Eau France

La fiche de présentation de la Zone de Protection Spéciale Anse du Fiers d'Ars sur le site de l'INPN

Le site de la Direction Régionale de l'Environnement, de l’Aménagement et du Logement Nouvelle Aquitaine

Le site de la convention Ramsar