Grenelle des violences conjugales

 
 
Grenelle des violences conjugales

Le Gouvernement a lancé le 3 septembre 2019 un Grenelle des violences conjugales.

L’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée « Grande Cause du Quinquennat » par le Président de la République. Dans ce cadre, la lutte contre les violences conjugales est une priorité absolue du Gouvernement.

121 : c’est le nombre de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2018. Afin d’intensifier la lutte contre ce fléau qui ne faiblit pas, Marlène SCHIAPPA organise un Grenelle des violences conjugales.

Fabrice RIGOULET-ROZE, préfet de la Charente-Maritime, accompagné du procureur de La Rochelle, Laurent ZUCHOWICZ, s’est rendu ce 3 septembre jour de mobilisation, au sein de l’accueil temporaire de l’Escale, où 10 places d'urgence ont été ouvertes cette année. Cette visite a permis d’échanger concrètement avec les membres de la direction et les référents sociaux qui accompagnent les victimes recueillies dans ce centre sécurisé. En Charente-Maritime, 30 places d’accueil d’urgence sont financées par l’État.

Plus tôt dans la journée, le préfet et les procureurs de La Rochelle et Saintes, ont réuni et dédié l’état-major de sécurité départemental sur la question des violences sexistes et sexuelles. Six intervenants sociaux en commissariats et brigades de gendarmerie de Charente-Maritime concourent désormais à l’accueil des victimes et à la libération de la parole.

Vendredi, la commission "violences sexistes et sexuelles" du conseil départemental de prévention de la délinquance poursuivra la réflexion avec l’ensemble des acteurs impliqué ssur l’évaluation des dispositifs existants et sur la capacité à faire émerger des solutions supplémentaires.

La date de cette journée de mobilisation (3/9/19) a été choisie pour faire écho au numéro d’écoute et d’orientation 3919, les appels sont anonymes et gratuits.

L’engagement se traduit tout au long de l’année pour répondre à un enjeu impérieux : assurer 1 écoute, 1 réponse et 1 traitement adapté et individualisé. L’engagement est collectif et fédère de nombreux acteurs dont les services de l’État, le Conseil départemental, les associations (avec notamment le CIDFF), la Justice, l’ARS, les hôpitaux, la CAF, les forces de sécurité, ou encore les MSA.

     

Consultation publique :

Ce Grenelle s’accompagne également d’une consultation : tout citoyen souhaitant apporter sa contribution peut le faire en envoyant ses propositions à l’adresse : grenelle@pm.gouv.fr

    

Victimes de violences conjugales, signalez votre situation, vous serez écoutés et orientés dans vos démarches, plusieurs possibilités :

1. Par téléphone : 3919 (appel gratuit)

2. signaler votre situation sur la plateforme confidentielle de tchat en ligne sur https://www.service-public.fr/cmi

3. Contacter le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles de Charente-Maritime, 88 rue de Bel Air, 17000 La Rochelle, Tél. 05 46 41 18 86, Mél : contact@cidff17.org

4. Vous rendre en commissariat de police ou brigade de gendarmerie en privilégiant ceux dotés d'un intervenant social :
Commissariats de La Rochelle, Saintes, Rochefort, Royan ; Brigades de Gendarmerie de Surgères, Nieul-sur-Mer, Angoulins, La Jarrie, Saint-Jean-d'Angely, Matha, Aulnay, Saujon et La Tremblade

     

DSC09931-2
DSC09933-2

    

DSC09941-2

    

DSC09927-2

    

IMG_3905-3
IMG_3906-3

                     

Infographie_Réagir3919_Violences faites aux femmes_190828_V1
Inforgaphie_GCQ_3919_VDEF