Renforcement de la règlementation relative aux cabines UV

 
 
Renforcement de la règlementation relative aux cabines UV

L’article 21 de la loi du 26 janvier 2016 relative à la modernisation de notre système de santé interdit, notamment :

- la mise à disposition d’un appareil de bronzage aux mineurs, le professionnel devant exiger du client une preuve de sa majorité (7.500 euros d’amende) ;

- les pratiques commerciales visant à promouvoir les ventes à forfait, illimitées ou à tarif préférentiel et la mise à disposition gratuite (100.000 euros d’amende) ;

- les pratiques commerciales visant à faire croire que l’exposition aux rayonnements ultraviolets émis par un appareil de bronzage a un effet bénéfique pour la santé (100.000 euros d’amende) ;

- la vente ou la cession, y compris à titre gratuit, d’un appareil de bronzage pour un usage autre que professionnel (100.000 euros d’amende).

Chiffres-clés du bronzage en cabine en France

- 213 millions d' € de chiffre d'affaires

- 15 600 cabines de bronzage

- 10 700 établissements

- 22 000 salariés