Communiqués de presse

Présentation aux acteurs locaux du dispositif hivernal en Charente-Maritime

 
 
Présentation aux acteurs locaux du dispositif hivernal en Charente-Maritime

Le 8 novembre, le Préfet Fabrice Rigoulet-Roze a présidé à Rochefort, le Comité Plénier de Veille Sociale, en présence des acteurs publics et associatifs en charge de la gestion des conséquences du froid, et des élus référents du département.

Tous les acteurs départementaux de la veille sociale (services de l'Etat, collectivités locales, CCASCentre communal d'action sociale, associations du secteur de l'hébergement, associations caritatives, bailleurs sociaux) sont mobilisés toute l'année, et plus particulièrement l'hiver, pour apporter des réponses aux besoins des personnes sans abri ou mal logées, en matière d'accueil et d'hébergement.

Lors de cette réunion plénière annuelle, la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) a présenté le cadre général de la veille sociale (dispositif de veille, mesures spécifiques aux vagues de froid, les autres risques pour la population). Puis le service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) a présenté le bilan de 2016 et la campagne hivernale 2016-2017.

Un parc de places pérennes en augmentation constante 

L'hébergement et l’accompagnement des personnes sans abri est assuré par un parc de 473 places pérennes en augmentation constante (+51 places depuis 2013 dont 8 en 2017).

Ces places sont ouvertes toute l'année et sont mobilisables via le 115 (numéro d'appel gratuit), géré par le service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) , plate-forme d’orientation vers les places disponibles, réparties sur l’ensemble du département. Le SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation est géré par l’association « SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation 17 » issue notamment de la collaboration des associations Altéa-Cabestan, L'Escale, Tremplin 17 et de l'établissement public des Deux Monts.

En journée, les personnes vulnérables peuvent aussi être accueillies dans l'un des 4 accueils de jour présents sur le département.

Le SAMUService d'aide médicale urgente social, assuré sur l'agglomération rochelaise uniquement, par Altéa-Cabestan depuis 2015, agit en urgence auprès des personnes en situation de rupture, soit par le biais des maraudes (le principe d’action est de sillonner la ville en camion et à pied) soit sur signalement.

Des actions spécifiques en période hivernale

Pour les personnes qui ne sont pas encore dans cette démarche, les acteurs renforcent la vigilance en cas de températures exceptionnelles et notamment en période hivernale pour s'assurer que personne n'est menacé par le froid.

l'ensemble de ce dispositif peut être renforcé, sur décision préfectorale, de la façon suivante.

  •  Ainsi, des places supplémentaires de mise à l'abri (78) sont susceptibles d'être ouvertes dans le département. Chaque personne accueillie recevra un accompagnement social individuel, dispensé par du personnel qualifié. Il est prévu la mobilisation d’une salle de mise à l’abri supplémentaire (20 places) en cas de grand froid sur la Rochelle en complément de la salle de la MAHUT.
  •  Les Equipes Mobiles de Veille Sociale sont également mobilisées pour s'assurer que personne ne se trouve en situation de détresse sur l'espace public à cause du froid. Des dispositifs de maraudes exceptionnelles en cas de grand froid, mises en œuvre par l’Association Départementale de Protection Civile, sur les villes de Rochefort, Royan, Saintes, Saint-Jean d’Angély et Jonzac. Ce dispositif s'ajoute à celui qui existe sur l'agglomération de La Rochelle toute l'année, renforcé en période de grand froid.
  •  Les horaires d'ouverture des accueils de jour sont étendus pour permettre une continuité de prise en charge des personnes avec les accueils de nuit.

Un travail de partenariat entre les services de l'Etat, les associations et les municipalités

Le but est de pour chercher la meilleure continuité d’accueil des personnes sans abri dans les territoires. Ainsi, chacun doit pouvoir trouver un lieu d'accueil, de jour comme de nuit, pour pouvoir se réchauffer.

A ce titre, l'expérimentation de l'année dernière de prise en charge de transports, pour que des personnes sans-abris puissent se rendre sur les différents accueils de nuit du département a été concluante. 120 personnes ont bénéficié de ce dispositif pour la première fois lors de l'hiver 2016/2017. Ce dispositif sera reconduit en 2017/2018.

Bilan chiffré de la campagne hivernale 2016-2017

Sur les 11 000 appels téléphoniques que reçoit en moyenne chaque année le 115 en Charente-Maritime, 6280 appels ont été émis pendant les 5 mois de l'hiver. Le 115 est donc plus sollicité à cette époque de l'année.

20 000 nuitées ont été réalisées lors de l'hiver 2016/2017 dans le cadre de ce dispositif, du 1er novembre au 31 mars.

Lors de l'hiver 2016/2017, le dispositif hivernal "températures exceptionnelles" a été déclenché deux fois, pour un total de 21 jours. 393 personnes ont alors été hébergées, pour un total de 1958 nuitées.

Par ailleurs, chaque personne hébergée se voit proposer une évaluation sociale afin de trouver une solution adaptée à sa situation de détresse.

Chacun, individuellement, est appelé à porter secours à toute personne en situation de détresse dans l'espace public en téléphonant au 115, numéro d'urgence sociale.

                                 ***

> le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,24 Mb