Communiqués de presse

Limitation des usages de l'irrigation sur les bassins du Né et Aume-Couture à compter du 16 août

 
 
Limitation des usages de l'irrigation sur les bassins du Né et Aume-Couture à compter du 16 août

A compter du jeudi 16 août 2018, 08 heures, les mesures préventives sur le bassin de Aume-Couture sont modifiées et le bassin du Né passe en alerte estivale, suite à un arrêté du Préfet de la Charente-Maritime.

Conformément à l’arrêté cadre interdépartemental du 23 mars 2018 délimitant les zones d'alertes et définissant les mesures de limitation ou de suspension provisoire des usages agricoles de l'eau pour faire face à une menace ou aux conséquences d’une sécheresse ou à un risque de pénurie du 1er avril 2018 au 31 octobre 2018 sur le bassin versant de la Charente où COGEST’EAU est désigné en tant qu’Organisme Unique de Gestion Collective,  le Préfet a décidé des mesures de restrictions suivantes à compter du jeudi 16 août 2018, 08 heures :

eau 16 aout tab 2
eau 16 aout tab 1

La gestion conjoncturelle de l’eau passe par la définition de seuils de surveillance afin d’anticiper les situations de sécheresse. Ainsi, la période estivale, comporte trois seuils. Un premier seuil d’alerte dont le franchissement traduit un fléchissement de la ressource, un second seuil d’alerte renforcée dont le franchissement est le signal d’un risque de crise probable et un troisième seuil de «coupure» qui déclenche un arrêt total des prélèvements non-prioritaires.

Prélèvements concernés :

Il est rappelé que sont concernés tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau.

Les mesures préventives ainsi que les mesures en alerte et alerte renforcées s’appliquent également aux cultures ayant obtenu une dérogation conformément aux dispositions des arrêtés cadre en vigueur.

Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation. Pour ces cultures, en cas de coupure, il convient de se référer aux conditions particulières édictées dans la décision de dérogation notifiée à l’exploitant, le niveau de restriction est à minima celui de l’alerte renforcée.

> Communiqué de Presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,33 Mb